Connexion

Récupérer mon mot de passe

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 20 le Dim 19 Oct - 10:06
Juin 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Calendrier Calendrier

Sondage

La gestion du PLU doit elle être transférée au niveau de la Communauté de commune pour éviter les conflits d'intérêts ?

89% 89% [ 8 ]
11% 11% [ 1 ]
0% 0% [ 0 ]

Total des votes : 9


Les TAP ça marche bien, oui, mais avec des béquilles tordues et c'est fragile...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les TAP ça marche bien, oui, mais avec des béquilles tordues et c'est fragile...

Message par Pascal Salomé le Dim 19 Oct - 11:54

Chers électeurs, chers "contrariens",

Nous avons tous vu le bel article très orienté sur les TAP à Andouillé-Neuville, qui est paru le 03/10/2014. Il restera sans doute un bel exemple sur l'art de manipuler les sophismes. Le plus gros soucis reste biensûr le financement. Inutile de rappeler que la subvention de l'état de 50 € par enfant ne vaut que pour l'année scolaire 2014-2015. L'an prochain, c'est ceinture et avec la baisse de la dotation de l'état, bonjour l'effet de ciseaux !
Du côté de la CAF, la subvention est soumise à des critères de qualité, tant sur les taux d'encadrement, que sur le recrutement de personnels diplômés de la jeunesse et des sports. De l'aveu même des organisateurs de la réunion publique qui a eut lieu à l'école avant la rentrée, la commune d'Andouillé-Neuville n'a pas le taux d'encadrement qui permettrait d'avoir la subvention de la CAF. Evidement, la CAF mettra la barre de plus en plus haute pour ne pas se retrouver ruinée par toutes les communes qui vont monter un centre de loisir. En même temps, lorsque l'on fait un montage à base en partie de bénévoles, on ne peut pas demander à la CAF de subventionner des embauches non rémunérées. Certains diront que le système "D" Andoléen permet de faire des économies, mais d'autres, comme moi, diront que si on avait consacré un peu d'argent pour atteindre le niveau de qualité exigé (diplômes reconnus par le ministère de la Jeunesse & Sports et taux d'encadrement) par la CAF, nous aurions pu obtenir sa subvention. Certes, l'opération  financière eut été un peu plus coûteuse, mais surtout, nous aurions fait un grand pas vers la qualité de service pour nos enfants et vers une pérennité mieux assurée du dispositif qui pourrait bien s'écrouler demain comme un château de cartes si les bénévoles venaient à manquer. N'oublions pas que les familles ont besoin d'un dispositif pérenne pour vaquer à leurs occupations professionnelles, mais que les enfants ont aussi besoin d'un dispositif qui leur apporte des activités de bonne qualité. Comme j'ai déjà eu l'occasion de le dire, il est dommage que la commune consacre une trop grande part des ses budgets au financement des intérêts d'emprunts. Ces sommes dépensées maladroitement, pourraient fort bien profiter en partie aux enfants de la commune qui sont de fait, la variable d'ajustement du budget communal. Certains pensent que la richesse se compte en nombre de bâtiments publics, de véhicules, ou d'installations en tout genre qui finissent d'une manière ou d'une autre à la casse ou au rebus, pour moi, la richesse est surtout la formation de nos jeunes... Enfin, je note que Monsieur les maire qui expliquait son hostilité quant à cette réforme (Fil Andoléen n°70) a finalement mangé les contreforts de son chapeau. Je rappelle que même si nous, opposants, n'étions pas forcément tous favorables à ce décret d'application, nous avions une position beaucoup plus modérée et plus consensuelle, car nous avions déclaré dès le départ que nous appliquerions la législation. Monsieur le Maire a donc trahi une part de ses électeurs, celle qui l'a suivi dans "ses raisons de dire non à cette réforme"...

Au delà des problèmes de financement passés et à venir, je note quand même quelques points qu'il vaudrait mieux corriger.

Utiliser des institutrices pour encadrer des activités musicales alors que la musique est aussi une matière scolaire, me semble être un mélange des genres. Pour les enfants qui suivent cette activité, ce n'est ni plus ni moins que l'école qui continue après l'école et je me demande bien comment on peut en arriver là alors que cette réforme repose sur l'idée que les enfants sont trop fatigués en fin de journée pour participer à des activités scolaires... (Il en est de même pour l'anglais en TAP) Il me semble que l'activité maracas et tambourins qui a ses limites serait plus profitable aux enfants si elle évoluait à terme vers une véritable activité musicale.

Utiliser des élus bénévoles est un mauvais point pour l'école car du coup, au travers de l'encadrement de leurs enfants, on les impose à des parents qui ne les apprécient pas forcément. En quelque sorte, les enfants se retrouvent pris en "otage" d'une "politisation" de l'école. Pour être clair, je n'aurais pas idée de confier mes enfants à des élus que je ne peut pas blairer et pour qui je n'ai pas voté. Le problème est que certains parents sont bien obligés de laisser leurs enfants aux TAP pour aller travailler. Il y a là un mélange des genres fort regrettable qui va induire à terme son lot de problèmes car les élus n'ont rien à faire dans l'école au quotidien. Cela finira par devenir l'école du clan des élus .... On avait déjà vu cela avec la très sobre Madame "C" qui depuis sa bibliothèque et ses relations à l'académie envahissait l'école avec ses lubies, sa chorale et son comportement détestable... Bien sûr, même si ce n'est pas toujours complètement dénué d'intérêts personnels, tous ces gens œuvrent pour le bien des enfants...

Utiliser les locaux de l'école pour des activités ludiques est un mauvais coup porté à l'école. L'école est un lieu où l'on travail et il conviendrait de faire en sorte que cela le reste. Aujourd'hui, au travers de ces TAP, on est en train d'expliquer aux enfants que c'est aussi un lieu où l'on s'amuse à faire du bruit et à bricoler tout un tas de trucs avec des bouts de cartons... Il y a fort à parier que les enfants auront du mal à comprendre que selon l'horaire ils doivent changer de comportement ! Encore un mélange des genres ahurissant qui me laisse penser qu'il n'y aura que la fin de triste ! A minima, il faudrait rediriger ces TAP vers d'autres locaux.

Comme je le disais dans un post antérieur, (http://oppositionandoleenne.forumactif.org/t41-tap-et-droit-du-travail-evolution-legislatives) les contrats de travail à temps partiel ne peuvent plus être inférieurs à 24 heures par semaine. Vous constaterez d'ailleurs que la mairie a réagi en augmentant le temps de travail de ses employé(e)s. Biensûr, on vous raconte que c'est lié à la nouvelle répartition des temps scolaires. On fait là une sorte d'amalgame entre les diverses législations, on mélange un peu tout ça à la sauce de la Secrétaire de Séance le 08/09 pour montrer que tout est pour le mieux, que si on augmente la durée de tous ces contrats à temps partiel, c'est pour les TAP  de vos chers bambins alors que de toutes manières la loi imposait de le faire... On voit cela dans les délibérations municipales du 08/09/2014 affichées en mairie et pas encore sur le site de la mairie le 19/10/2014... Donc voilà, de par la législation, la commune dispose d'un certain nombre d'heures d'Atsem, d'agents d'entretien et même de bibliothécaire, un apport de temps sur des compétences qui ne sont pas forcément en adéquation avec les besoins. Je le rappelle, le besoin était plutôt de recruter des personnels avec un BAFA pour encadrer les TAP, ce qui entre autres choses aurait facilité l'obtention d'une subvention de la CAF. Encore un mélange des genres, les choses étant ce qu'elles sont, faute de grives on mangera des merles, nos enfants seront donc encadrés avec le personnel dont on dispose. Quelle sera la formation que l'on donnera à ces personnels en matière d'animation... Mystère et boule de gomme, la sauce servie par la secrétaire de séance n'en parle pas...
Pascal Salomé

Article Ouest-France du 3/10/2014 sur les TAP à l'école du village :

" />
" />

Délibérations du 08/09/2014, extension des contrats de travail à plus 100 heures par mois.

" />

Pour info, les taux d'encadrement demandés par la CAF sont assouplis dans le cadre des TAP :

un animateur pour 14 mineurs de moins de six ans en ALSH périscolaire (au lieu de 1 pour 10 en ALSH extrascolaire)
un animateur pour 18 mineurs de plus de six ans en ALSH périscolaire (au lieu de 1 pour 14 en ALSH extrascolaire)
L'aide est de 0.5 € multipliée par le nombre d'heures réalisées par enfant (3 maxi par semaine), multiplié par 36 semaines, multiplié par le nombre d'enfants inscrits aux TAP.

Plus d'informations ici sur un site de la CAF :
http://www.jeunes.gouv.fr/IMG/pdf/GuidePeriscolaire_web-2.pdf


avatar
Pascal Salomé

Messages : 62
Date d'inscription : 30/03/2014
Localisation : Village d'irréductibles Gaulois

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum